Le remboursement du crédit immobilier

Le crédit immobilier est créé dans le but de financer les projets relatifs à l’immobilier. De ce fait, il existe deux types de crédit dont le crédit achat immobilier et le crédit construction immobilier. Dans le monde du crédit, plusieurs éléments sont considérés afin d’avoir l’offre la plus avantageuse.

Crédit immobilier: ce qu’il faut comprendre

La définition du crédit immobilier étant claire, le sujet concernant le remboursement est un brin délicat, donc mérite d’être évoqué. Une fois que vous êtes souscrit à un crédit immobilier attractif, vous pouvez passer à la réalisation du projet. En même temps, le remboursement doit être étudié. D’ailleurs, c’est une erreur de ne pas s’y concentrer préalablement, car le crédit vous engage. Par conséquent, votre solvabilité doit être bien assurée. Dans la mesure où vous avez, soudainement, la possibilité de rembourser votre prêt, vous pouvez le faire, en partie ou en totalité, avant même la fin du contrat de crédit immobilier. Dans le cas où ce remboursement anticipé est partiel, vous avez à déterminer le montant. Notez que cela ne doit pas être au-dessous de 10% de la somme empruntée. Il faut savoir que le remboursement anticipé n’est pas concerné par un délai de préavis, que ce soit partiel ou total. Selon la maison de crédit immobilier, le contrat inclut ou pas l’indemnité versée pour le compte du prêteur si le remboursement est fait plus tôt que prévu. Outre cela, un délai de 6 mois après l’application de l’intérêt doit être respecté pour ce cas. Le remboursement anticipé peut très bien alléger votre charge, mais sachez qu’il comporte des conséquences au niveau financier. Ces derniers varient d’un établissement à un autre. À cet égard, l’organisme vous envoie les conditions à la réception de la demande de remboursement anticipé d’un crédit immobilier.

La convention Aeras pour un crédit immobilier

Il s’agit d’une convention vous permettant de bénéficier davantage de bénéfices par rapport au contrat de crédit immobilier. En fait, cela concerne principalement les avantages en cas de risque aggravé lié à la santé. Les personnes en mesure de jouir de ces avantages sont traitées particulièrement par les banques et les assureurs. À la base, la convention Aeras est destinée à ceux qui sont victimes de ce type de risque. Toutefois, quelques conditions sont encore à remplir pour que tout soit dans les normes. La première condition est d’avoir moins de 70 ans à la fin du remboursement. La notion de hors prêt relais est aussi déterminante. À ce propos, le montant assuré ne doit pas dépasser les 320 000 euros. Outre ces deux conditions, votre solvabilité conditionne, par une grande partie, les bénéfices associés à la convention. Afin d’obtenir les avantages procurés par cette convention, quelques étapes sont à faire. Dans un premier temps, il faut réaliser une demande d’assurance relative au crédit immobilier. Un service médical spécialisé se charge ensuite d’étudier votre dossier. Si ce dernier est accordé, l’autorisation de souscription à un crédit immobilier est valable pendant quatre mois. Suite à cela, un nouvel examen est réalisé par un groupe de réassureurs. À l’issue de cela, vous aurez accès à l’information concernant le montant de la surprime d’assurance. De même, les exclusions de garantie sont découvertes à ce stade.

Articles connexes