Evaluer le taux de l’immobilier

La majorité des clients ne savent pas ce que les banques cachent derrière le taux immobilier et tout ce qui tourne autour de ce sujet. Pourtant, il y a une manière de calculer le coût d’un prêt immobilier.

Quand tout tourne autour de votre Calculatrice, de votre clé maison et des billets euros

On a constaté que dernièrement, les taux de crédit immobilier connaissent une décroissance remarquable. On peut cependant constater que les taux publiés par rapport aux propositions avancées par les banques ne concordent pas avec ce que le client doit payer par mois. Cela est dû au fait que le coût d’un crédit est composé de divers détails qui peuvent hausser ce coût incluant par exemple les frais de dossier et l’assurance. Les offres sur les emprunts immobiliers sont aujourd’hui diverses et peuvent répondre aux besoins de chaque client. Des taux allant de 1,40% sur 15 ans jusqu’au taux de 1,90% sur 25 ans sont actuellement disponibles. Les secrets cachés derrière ces taux vous seront expliqués dans un exemple qui suivra. Et surtout, comment les banques font-elles pour dissimuler leur jeu ? Ces taux peuvent cependant varier selon les conditions imposées par les banques. Par contre, il est important de bien faire la différence entre le taux effectif global (TEG) et les taux nominaux. Pour faire la différence entre les deux taux, on va prendre un exemple basique de ce qui se passe derrière le dos de nombreux clients. Pour un crédit de 200 000 euros étalé sur 20 ans et un taux nominal de 1,6%, le payement mensuel est évalué à 974,32 euros.

Vous préférez épargner ou solder un prêt ? Le choix s’impose

Cependant, il ne faut pas oublier que la banque facture les frais de dossiers et si par exemple ces derniers coûtent 1000 euros, le client doit demander un prêt de 201 000 euros s’il veut bénéficier des 200 000 euros nets. La mensualité s’évalue à 979,19 euros si le taux nominal est de 1,6%. Par rapport aux 200 000 euros disponibles, la mensualité correspond à un taux de 1,65%. En plus de tout cela, n’oubliez pas le coût des assurances. Par conséquent, si cette assurance s’élève à 720 euros par an soit 0,36%, c’est l’équivalent de 60 euros par mois. Le crédit s’élève alors à 1039,19 euros mensuels. Vis-à-vis du taux réel qui est précédemment évalué à 1,60 %, le taux grimpe alors et touche les 2,29%. Par conséquent, avant de se lancer vraiment dans ce business, il est important de faire une simulation afin de s’attendre à toutes ces conditions bien cachées.

À vrai dire, après tout ce qui est dit précédemment, le TEG est la base du coût réel du crédit. Normalement, tout emprunteur est dans l’obligation de connaître vraiment ce taux. Cela est fait pour pouvoir donner accès librement à celui-ci de savoir le compte à rendre. À part cela, c’est aussi pour faciliter le choix entre solder le prêt ou épargner un capital.

 

Articles connexes